Le Cifa au Timor Oriental

Le Timor oriental, en portugais Timor-Leste, est un pays d'Asie du Sud-Est. Il est constitué de la moitié orientale de l'île de Timor — d'où son nom —, et de l'Oecussi-Ambeno, une enclave située dans la partie occidentale de l'île de Timor, entourée par le Timor occidental sous souveraineté indonésienne, ainsi que des îles d'Atauro et Jaco. La capitale du Timor oriental est Dili.
Originellement colonie portugaise durant près de quatre siècles, le Timor oriental a été, après l'invasion indonésienne de décembre 1975, annexé unilatéralement par ce dernier pays en 1976. Cette annexion n’a jamais été reconnue par l'ONU, laquelle a organisé un référendum d'autodétermination en août 1999 qui a conduit à la pleine indépendance du Timor oriental en 2002.

2 1

3 4

 Suite à un contact téléphonique avec l’Institut Français basé à Dili, capitale du Timor Leste, un premier échange a eu lieu au CIFA Jean Lameloise du 16 octobre 2017 au 27 octobre 2017. Une enseignante de l’école ETDA ; Carlota Freitas, et un élève ; Fransisco Barros, sont venus se former en cuisine et pâtisserie. Cette première expérience s’est révélée très positive et très enrichissante.

11 22
C’est pourquoi il a très vite été souhaité de poursuivre ces échanges en proposant une formation sur place à Dili, à l’école ETDA en cuisine et pâtisserie française avec en particulier l’organisation d’un « French Day ».

33 44
Deux formateurs du CIFA Jean Lameloise ; Éric Laupin et Denowan Gelot ainsi qu’une délégation de l’école mercuréenne, formée par Émmanuel Dechamp, Gérard Baudot et Pierre Boyer se sont rendus au Timor du 13/04/2018 au 23/04/2018 afin d’observer les pratiques de chacun et de trouver un axe de formation sur le long terme.

- Les principaux objectifs de cette formation étaient d’établir un programme de formation très axé sur les techniques spécifiques françaises et bourguignonnes, de favoriser et renforcer un partenariat accru, avec comme objectif plus général la pérennisation des échanges entre les deux pays, et notamment la signature d’un MoU (Mémorandum of Under standing) avec l’école ETDA.

Après 32 heures de voyage, découverte de la ville de Dili ainsi que de l’école ETDA.

Dimanche 15 avril : rencontre avec Monsieur Mok Januario, Directeur de l’école et avec l’équipe pédagogique au complet autour d’un petit déjeuner timorais.

a b
c d

Visite des infrastructures et du matériel à disposition pour la formation. Mise au point de la stratégie de formation.

111 222

333 444

L’après-midi : marché de Taebessi afin de trouver les produits locaux nécessaires à la production des recettes. Ce marché est le point de vente de tous les producteurs de fruits et légume de l’ile, ouvert nuit et jour.

1a 1b

1c 1d

1e 1f

1g 1h

1i 1j

Lundi 16 avril : Début à 08h00 de la formation destinée aux formateurs de l’ETDA et aux élèves. Au programme ; tartes salées et sucrées. (Pâtes sablées, brisées, quiches, tartes aux pommes, tartes au citron meringuées).

a1 a2

a3 a4

a5 a6

Fin de la formation à 14h30 pour une dégustation des produits fabriqués en commun.

aa bb

Puis avec l’ensemble des formateurs timorais : découverte du Cristo Rey, statue de 27 mètres de hauteur qui domine la ville de Dili.

c1 c2 c3

c4 c5

Mardi 17 avril : deuxième journée de formation destinée aux élèves et aux formateurs « cuisine » de l’établissement. Élaboration de macarons, poulet « façon crapaudine », ratatouille et gratin dauphinois.

f1 f2

f3 f4 f5

f6

Mercredi 18 avril : Formation du personnel de l’hôtel Timor à Dili en vue de l’élaboration du buffet de la soirée « french Day », organisée par Elsa Marcesse de l’Institut Français à Dili le samedi 21 avril en fin d’après-midi.

r

L’après-midi, rencontre avec Simone Assis, Directrice de l’école Pro-EMA.
Pro-EMA estime que grâce à son programme éducatif, spécialement axé sur l'autonomisation des filles et des jeunes femmes, des changements significatifs peuvent être réalisés pour combattre la violence basée sur le genre, les abus sexuels et les mariages précoces au Timor Oriental.
Le diner a été pris en commun et cuisiné par l’équipe de Pro-EMA.

p1 p2

p3 p4

p5 p6

Jeudi 19 avril : élaboration d’un déjeuner français au restaurant d’application de l’école ETDA, avec l’aide des élèves de l’école. (Au programme œufs en meurette et flan caramel).

m1  m2

Démonstration et dressage des assiettes devant les clients, en extérieur, par une température de 32 °. Le service a été réalisé par la brigade de l’ETDA. Une association franco-timoraise réussie.

m3 m4

m5

m6 m7

m8

 

Vendredi 20 avril : Préparation du diner de gala ; un menu franco-timorais : un plat timorais, un plat français suivis d’un dessert timorais et d’un dessert français.
Travail en collaboration entre les chefs français et timorais. Un résultat apprécié par tous notamment le Ministre du tourisme du Timor oriental.

n1 n2

n3

n4 n5

n6 n7

n8 n9

n10 n11

n12

Vendredi soir, la signature du MoU (Mémorandum of Under standing) s’est déroulée dans la salle de réception de l’ETDA , en présence du Ministre du tourisme, d’Elsa Marcesse, Attachée de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France en Indonésie et au Timor, et des deux Directeurs de centre de formation ; Gérard Baudot et Januario Mok. Des danses traditionnelles ont clôturé cet acte.

s1 s2

s3 s4

s5 s6 s7

s8

d1  d2

Samedi 21 avril : soirée « French Day », organisée à l’Hôtel Timor par l’Institut Français. Préparation du buffet salé et sucré par Denowan et Eric, aidé du personnel de l’hôtel. Une centaine d’invités attendus, dont de nombreux ambassadeurs.

i1

i2 i3

i4 i5

i6 i7

i8 i9

i10

i11 i12

i13

i14

i15

 

 

 

 

                                              timor leste

 

ramelau

 

100% de réussite au CAP de cuisinier

C’est en présence de Gérard Baudot, Directeur général du CIFA de Mercurey, d’Antoine Diaz, Président de l’AIFA, qu’Éric Michoux, Maire de la commune, a procédé, jeudi, à la remise des diplômes aux 4 personnes de la promotion 2016-2017 qui ont obtenu leur CAP de cuisinier. Cette formation a été dispensée en totalité à Épervans dans des locaux de la mairie et dans les cuisines du Hameau étoilé. Parmi les invités figuraient les 5 apprenants qui composent la nouvelle promotion. (Robert la Camera (CLP/JSL)
epervans recompenses2017

stagiaires 2017 2018

http://c.lejsl.com/edition-de-chalon/2018/03/13/100-de-reussite-au-cap-de-cuisinier

 

Lundi soir, au Hameau Étoilé, c’est en présence du Maire d’Épervans, Éric Michoux, de GérardBaudot, Directeur du CIFA Jean-Lameloise (Centre Interprofessionnel de Formation des Apprentis) de Mercurey, et d’Antoine Diaz, Président de l’AIFA (Association interconsulaire pour favoriser l’apprentissage), qu’une réception a été donnée en l’honneur des quatre ex-apprentis cuisiniers (promotion 2016/2017) qui ont obtenu leur CAP.

Si tous ont retrouvé un emploi rapidement ou ont eu recours à l’intérim, l’un d’eux, Frédéric Marsot, officie depuis sept mois dans un restaurant à Corpeau ; l’Auberge du vieux Vigneron. Il a été promu récemment Responsable des entrées. À 45 ans, ce passionné de cuisine a connu un parcours plutôt atypique puisque, avant de tout lâcher sans regret pour se lancer dans l’aventure, il a vendu des voitures pendant 17 ans.

FrédericMarsot 

« Aujourd’hui, je ne regrette absolument pas ma reconversion. J’ai eu la chance de bénéficier d’excellentes conditions de formation et d’un excellent maître de stage qui a su me conseiller et me former pendant mes périodes en entreprise, confie Frédéric Marsot. J’en profite également pour souhaiter autant de bonheur à la prochaine promotion. »
(Robert la Camera CLP/JSL) 

http://c.lejsl.com/edition-de-chalon/2018/03/14/frederic-marsot-abandonne-les-voitures-pour-la-cuisine

 

 

Les Indonésiens au CIFA

Les Indonésiens au CIFA

Une délégation de 23 jeunes Indonésiens âgés de 15 à 17 ans scolarisés en lycée dans la capitale de Sumatra du Sud, Palambang, sont venus 15 jours au CIFA à Mercurey. Ils étaient accompagnés d’un professeur d’anglais et d’une guide.

Ils ont découvert lors de leurs deux semaines de présence les métiers de coiffeur, photographe ainsi que les métiers de l’alimentation, intégrés dans des classes d’apprentis.

Leur séjour a été agrémenté par une visite de Chalon et de ses quartiers historiques, du musée de la photographie, et d’un déplacement à la découverte du vieux Lyon.

Cette initiative a pour but de promouvoir les échanges éducatifs et culturels entre la France et l’Indonésie, qui ont fait l’objet d’un accord signé en mars 2017 entre le CIFA, l’association France-Indonésie et le gouvernement du Sud Sumatra.

Les jeunes ont vécu une expérience riche et intense.

Indonesiens cifactu

La générosité de la filière Boucherie

Suite à une demande de subvention du CIFA Jean Lameloise, la Confédération Française de la boucherie charcuterie-traiteur (CFBCT), par son organisme paritaire collecteur agréé Agéfos PME, structure assurant la gestion du financement de la formation professionnelle continue, a remis lundi 25 septembre 2017 au directeur  du centre de formation mercuréen une dotation de 15000 €.

Sur 63 demandes, 38 ont été acceptées, dans la limite du budget de 600 000€ alloué par l’OPCA. A noter que la CFBTC est seule à reverser des fonds aux centres de formation d’apprentis. Le chèque a été remis par Pascal MOINE, de la boucherie Au tendre Charolais à Givry, à Gérard BAUDOT, Directeur du CIFA et Antoine DIAZ, Président de l’AIFA (Association interconsulaire pour favoriser l’apprentissage). La somme servira à l’amélioration des conditions de travail des apprentis de la section boucherie, au nombre d’une centaine à la rentrée 2017.