Apprentie au Cifa Jean Lameloise, Maïlys Bourgeois représentera la région lors de la finale du Meilleur Apprenti de France charcutier-traiteur.
C’est au cœur même de son centre de formation mercuréen que l’Autunoise Maïlys Bourgeois s’est imposée mardi 15 janvier 2019 en finale régionale (ancienne région) du Meilleur Apprenti de France charcutier-traiteur. Une belle réussite pour cette jeune femme de 19 ans, très investie dans son métier. « Ça fait du bien », s’est-elle exprimée entre deux larmes d’émotion.
Une récompense pour sa ténacité : C’est aussi une belle revanche pour cette Autunoise affable et sensible, « car beaucoup de personnes m’ont dit que je n’étais pas capable de réussir ! », précise-t-elle.
Soutenue par le Cifa Jean Lameloise, par son formateur Frédéric Muller et par le syndicat des bouchers charcutiers-traiteurs de Saône et Loire, Maëlys leur a joliment renvoyé l’ascenseur en gagnant le droit de participer à la 48° grande finale nationale, qui se tiendra du 22 au 24 février prochains, au Ceproc (centre Européen des Professions Culinaires), dans le cadre du salon international de l’agriculture, au parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris.

Au terme de 12 h d’épreuves, Maëlys a su assurer une bonne présentation des deux pièces imposées et l’emporter devant Eloi Carrion (Ecole de métiers de Dijon métropole), Clarisse Perreira et Julien Monnot (Cifa Auxerre) en séduisant le jury présidé par Guy Tourdias, président de la CNCT (Confédération Nationale des Charcutiers-Traiteurs). Actuellement en deuxième année de CAP Charcutier-Traiteur, Maëlys Bourgeois envisage de continuer à se former avant de se lancer dans la vie professionnelle. Elle désire créer son entreprise, en association avec une amie en BP boucherie, au Cifa de mercurey. De quoi rendre fier un papa ancien boucher-charcutier qui a sans doute été le point de départ de la passion de la jeune femme.
Emmanuel Mère (CLP) JSL

3
4
2
5
1