Repas au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

Repas au Conseil Régional de bourgogne à Dijon

le vendredi 13 octobre 2017

Quel succès !! C’est lors de la réunion plénière du conseil régional de Dijon que nos jeunes apprentis cuisiniers et serveurs ont été ovationnés.

« Lorsqu’elle est venue inaugurer notre nouveau bâtiment, la présidente nous avait proposé d’assurer une prestation » voilà ce qu’explique Sylvie Rollet la référente hôtellerie du CIFA.

Ce vendredi 13 octobre, ce fût 220 couverts à envoyer dans un temps record ! Ces jeunes et toute l’équipe encadrante ont assuré !! Ils ont reçu une standing ovation offerte par les élus.

Les commentaires sont élogieux «C’était bon, c’était gouteux, c’était parfait et vous êtes une belle promesse pour l’avenir», leur a lancé, enthousiaste, la Présidente Marie-Guite Dufay.
Le menu avait été élaboré par des apprentis de CAP Cuisine deuxième année, accompagnés de leurs formateurs Eric Laupin, Nicolas Seigle et Cécile Charbonnier. Il était servi par des apprentis de CAP Restaurant deuxième année, accompagnés de leurs formateurs Sylvie Rollet, Nathalie Couturier et Vincent Autreau. Le dessert était préparé par Denowan Gelot, formateur pâtisserie / chocolaterie.

Il faut dire que le menu ne laisse pas indifférent !

Hamburger de foie gras de canard à l’oignon rouge

Mousseline de brochet, écrasé de fèves à l’huile de noisettes, betteraves en texture

Paleron Charolais au cassis, Tartine de pomme de terre aux champignons des bois

et crème de comté, jus réduit

Cîteaux et bleu de Gex, pain aux noix, confiture de vin

Mon œuf, (crème cuite noisette, confit orange/passion crème vanille, chocolat blanc

Café

Touchés par cette ovation, tous se souviendront de ces moments intenses où la reconnaissance du travail bien effectué aide assurément à surmonter les doutes et les difficultés d’un apprentissage.

A tous merci et félicitations !

Lilou Bernia, Eulalye Betant, Thibaud Bourgeon, Lucas Caquet, Cylia Cauchon, Tessa Correia, Sabine Devaraine, William Favre, Lou Foissier, Augustin Gadeau, Orane Galeyrand, Jonathan Gallo, Quentin Gautheret
Tanguy Godillon, Nasar Iqbal, Willy Lardry, Jenny Le Gonidec, Sadik Muhaimin, Ameline Porthault, Amélie Pernin, Samuel Reynie, Emma Simon, Gabin Treboz, Gabriel Veaux, Natacha Verse , Gary Weber

Meilleure Apprentie de France en boulangerie-pâtisserie

Les 5 candidats sélectionnés au sein des établissements de formation professionnelle de la région se sont affrontés pendant 7h d’épreuves.

Ils ont eu à réaliser du pain, des viennoiseries, des pâtisseries mais aussi des préparations salés, tartines, sandwiches… en mettant à l’honneur des produits comme le bleu d’Auvergne et les noix.

4 professionnels qui ont eu la difficile mission de désigner le vainqueur du concours sous la présidence de M. Jean Robert Charles, ancien boulanger de Saint Julien.

C’est Axelle DIAZ qui l’a emporté devant les autres candidats garçons.

Elle est cette année chez M. RYON, boulangerie à OZAN dans l’Ain en CAP Chocolatier. Déjà titulaire d’un CAP Pâtissier obtenu en 2015 chez M. BERNET, boulangerie-Pâtisserie à ROMANECHE-THORINS (71) et d’un CAP Boulanger obtenu en 2017 chez M. CHEVRIER, boulangerie La mi do ré à GRIEGES (01).

Axelle représentera la région Bourgogne-Franche-Comté lors de la finale nationale à Aurillac dans un mois.

Félicitations à Axelle ainsi qu’à ses maîtres d’apprentissage successifs pour ce beau résultat, et tous nos encouragements pour la finale !!!

Photo et texte JSL  Anne Cauvet

Inauguration d'un bâtiment rénové du CIFA par Marie-Guite DUFAY

Le  27 juin à 15h, Marie-Guite DUFAY, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a inauguré le bâtiment rénové du CIFA Jean Lameloise en présence d'Antoine DIAZ, Président de l'AIFA, organisme gestionnaire du CIFA; de Gérard BAUDOT, son Directeur Général; de Michel SUCHAUT, Président de la CCI Saône et Loire; de Jean Philipe BOYER, Président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat; de Dominique JUILLOT, Maire de Mercurey; de Jean Jacques BOYER, Sous-Préfet de Saône et Loire, et des représentants de l'AIFA et de ses salariés.

Cet historique bâtiment du CIFA, a été rénové de fond en comble durant des mois. Les travaux comprenaient notamment une mise aux normes d'accessibilité pour personnes à mobilité réduite; des travaux d'étanchéïté et d'isolation thermique, mais aussi l'aménagement intérieur de bureaux, salles de cours et de chambres d'internat.

Le coût total de ces travaux s'élève à 2 485 880€, financé à hauteur de 83.7% par le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Les 16.3% restants ont été financés par l'AIFA, organisme gestionnaire du CIFA. C'est le cabinet d'architecte Sénéchal-Auclair qui en a dirigé les travaux.

Après la traditionnelle coupe du ruban tricolore, les participants se sont réunis dans la spacieuse et lumineuse salle de réunion, afin d'écouter les discours des personnalités présentes, ainsi que les témoignages d'une maître d'Apprentissage, d'une formatrice et d'une apprentie.

Un excellent cocktail préparé par les formateurs de pratique et leurs élèves a clôturé cette inauguration.

Pour voir une présentation vidéo du bâtiment rénové : https://www.youtube.com/watch?v=yNvtEPLUbwI

 

« Filière d’excellence », l’apprentissage veut soigner son image

Le salon “Fiers d’être apprentis” a attiré un peu moins de 800 personnes au parc des expos de Mâcon. Le signe que la formation par alternance peut séduire, même si les métiers manuels doivent encore améliorer leur image.

Une voie souvent sous-estimée voire méconnue par les parents. Et pourtant, c’est une voie de formation d’excellence ». Ce samedi à Mâcon, lors des discours prononcés au salon Fiers d’être apprentis, tous les orateurs auraient pu faire leur la formule d’Anne Gonthier à propos de l’apprentissage. La responsable de la formation à la Chambre d’agriculture a également souligné le taux d’insertion de 70 %, six mois après le diplôme. Pourquoi donc l’apprentissage, encensé comme un remarquable passeport pour l’emploi, peine-t-il à se développer ?
Déficit d’image ? Sans aucun doute. « Avec le niveau que tu as, tu ne vas tout de même pas faire pâtissier » : ce type de phrase, des jeunes peuvent encore l’entendre au collège, au risque de les dissuader de s’engager vers le métier qui les attire. Quitte à faire machine arrière quelques années plus tard. « Je connais une jeune femme de 21 ans qui, après avoir passé une licence à Paris Dauphine, veut maintenant faire son apprentissage en pâtisserie, ce qu’elle a toujours voulu faire. Mais à son âge, j’ai du mal à lui trouver une entreprise », se désole Yann Durand, de la Chambre de métiers et de l’Artisanat.

fiers d etre apprenti

salon fiers d etre apprentis

Pour promouvoir l’apprentissage et attirer de jeunes candidats, rien ne vaut la présentation d’exemples de réussite. C’est ainsi que Maud Courdavault, 21 ans, a été invitée à s’exprimer lors des discours protocolaires du salon, entre les élus départementaux et régionaux et la sénatrice Marie Mercier. Originaire de Cluny, cette jeune serveuse a fini première aux dernières Olympiades régionales des métiers, en juin dernier, avant de participer aux Olympiades nationales, à Bordeaux. « N’ayez pas peur d’être apprentis et soyez fiers de l’être, a-t-elle lancé à l’assistance. N’hésitez pas à franchir le pas, car c’est là qu’on apprend comment mieux exercer nos passions ». Passionnée par son métier, elle l’est assurément, que ce soit pendant ses cours au Centre interprofessionnel de formation d’apprentis Lameloise, à Mercurey, ou dans le restaurant Le Saint-Laurent, où elle achève son Brevet professionnel de service en salle. L’expérience et le réseau acquis au cours de ses quatre années de formation devraient lui permettre, très prochainement, de décrocher un emploi en Angleterre.
(JSL du 09/04/2017 CL : D Valette)

fiers d etre apprentis salon macon 2017

fiers etre apprentis 2017

salon apprenitis macon 2017

 article JSL du 09 avril 2017